Gouvernance et participation des illacais

D’une façon générale, que ce soit dans la vie quotidienne au sein des familles, des entreprises ou de tout groupement humain, des décisions prises avec un manque de concertation voire de façon autoritaire, conduisent le plus souvent à un échec, parfois à des désastres. Et c’est évidemment vrai dans le domaine des politiques publiques.

Le cas de Saint Jean d’Illac est à cet égard hautement symptomatique. Le maire actuel qui achève son mandat dans quelques mois, a conduit sa gestion communale de façon très autoritaire et les Illacais dans une impasse. Des choix extrêmement préjudiciables ont été faits, bien que dénoncés pendant 5 ans par les élus de l’opposition, Édouard Quintano en tête.

Les crises sociales actuelles montrent qu’une grande partie de la population a le désir de participer plus étroitement à la gestion des affaires. Que ce soit nationalement ou localement, bon nombre de citoyens veulent prendre part aux décisions importantes qui impactent leur destin. Il faudra donc à l’avenir trouver des réponses institutionnelles concrètes à ces aspirations à Saint Jean d’Illac.

La gestion de notre commune qui comptera dans un avenir proche plus de 10 000 habitants devra absolument être conduite de façon démocratique et moderne. La nouvelle équipe dirigeante aura le devoir de s’appuyer sur le réservoir considérable d’initiatives citoyennes.
Il est temps que les Illacais participent avec leurs élus aux décisions importantes pour notre avenir.

Ensemble, une nouvelle énergie pour Saint Jean d’Illac.